fbpx

Aidez les biologistes à répertorier les tiques

Projet eTick

L’émergence de la maladie de Lyme et l’expansion rapide de l’aire de répartition de certaines espèces de tiques au Canada est une source de préoccupation pour les autorités de santé publique et pour les citoyens. Le suivi des populations de tiques sur un si grand territoire est coûteux et complexe d’un point de vue logistique. La chercheure en biologie de l’Université Bishop’s, Jade Savage, a lancé en 2017 le projet eTick, une plateforme publique d’identification d’images et de suivi des populations de tiques au Canada.

Ce projet compte sur votre aide pour documenter la prolifération des différentes espèces de tiques.

Photo: Etick

Votre contribution compte et fait avancer les connaissances!

Ce projet de science citoyenne vous invite à vous impliquer dans le suivi des populations de tiques pour augmenter les connaissances scientifiques sur leurs aires de distribution au Canada. Vous pouvez participer simplement et obtenir de l’information précieuse en soumettant des photos de tiques sur le site web eTick.ca pour identification par un professionnel. Un protocole simple à suivre vous est expliqué.

Les résultats d’identification des tiques, combinés aux données que vous fournissez (date et lieu de collecte), apparaissent ensuite sur une carte, de façon à ce que vous puissiez visualiser rapidement toutes les soumissions pour une ou plusieurs espèces, et ce, pour la région et/ou l’année de votre choix.

L’accès à la plateforme est entièrement gratuit et vous pouvez consulter les données, même sans soumettre de photos.

Accédez au site eTick.ca

L’application eTick

La soumission d’images de tiques et de données de localisation peut désormais être effectuée directement de votre téléphone ou votre tablette, tout en vous donnant accès à la plupart des fonctionnalités actuellement présentes sur notre site Web.

Téléchargez gratuitement l’application eTick:

App Store

Google Play

 

À votre service

Ce projet de recherche de l’Université Bishop’s est réalisé avec la collaboration d’autres universités canadiennes et de plusieurs organismes de santé publique provinciaux et fédéraux.