fbpx

Créer une école d'été interordre portant sur l'histoire criminelle et judiciaire des Cantons-de-l'Est

Photo: Stéphanie Lanthier
Une première école d’été conjointe en histoire s’est tenue du 10 au 14 août 2020 dans les locaux du Séminaire de Sherbrooke. Sous le thème Sherbrooke derrière les barreaux, cette activité pédagogique intensive a réuni 20 étudiants en histoire du Cégep de Sherbrooke et de l’Université de Sherbrooke, qui ont décrypté des documents d’archives locales pour mettre en lumière l’histoire criminelle et judiciaire des Cantons-de-l’Est. Ces travaux ont mené à la création du site internet Projet Winter, destiné au grand public.

L’école d’été portait sur une prison désaffectée située à Sherbrooke et sur l’univers carcéral. Les personnes participantes ont visité le bâtiment en compagnie d’un guide historique et d’un ancien gardien de cette prison. Ils ont découvert la prison sherbrookoise en tant que représentante des philosophies et des techniques pénales nord-américaines de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle : l’évolution des formes architecturales des institutions carcérales, les femmes en milieu de détention, les liens entre l’établissement carcéral et son environnement urbain, la correction des jeunes délinquants, les grands procès médiatisés, la géographie de la criminalité, l’exécution des criminels, etc.

Cette nouvelle école d’été initiée grâce au soutien du PRESE vise à mettre les étudiantes et étudiants en contact avec le volet pratique de la discipline historique, en découvrant les rudiments du travail d’archives (en collaboration avec la BANQ et le Musée d’histoire de Sherbrooke), et en s’initiant au travail de collecte de témoignages oraux. Pendant une semaine intensive, les participants ont acquis des savoirs académiques en histoire, des savoir-faire en recherche et des savoir-être grâce à une démarche qui mise sur la collégialité, l’apprentissage par les pairs et le travail d’équipe. Une deuxième édition de l’école d’été est en préparation pour 2022.

 

Équipe de projet

Ce projet a reçu un soutien financier de 20 000 $ du PRESE, dans le cadre de l’appel de projets 2019 et un octroi hors concours de 8 957 $ en vue de l’organisation de la deuxième édition qui se tiendra en 2022.

On parle d'eux

Actualités