fbpx

Promouvoir les langues et les cultures autochtones dans les établissements d’enseignement supérieur de l’Estrie

Projet Awikhiganisaskak

Le Projet Awikhiganisaskak tire son nom d’un mot abénakis qui désigne un espace où sont conservés des livres (armoire, bibliothèque). La subvention offerte par le PRESE a permis de mobiliser des établissements d’enseignement supérieur de l’Estrie et le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki autour de la création d’un centre de documentation et de promotion de la culture abénakise.

Un coordonnateur, enseignant de la langue abénakise, a permis de structurer le réseautage et de répertorier des sources documentaires existantes, principalement des enregistrements audios sur cassettes et CD contenant du matériel en langue abénakise d’une grande valeur.

Un travail de transfert numérique et de nettoyage de ces cassettes et CD a été fait grâce à des fonds en provenance du Conseil des Abénakis d’Odanak. Ce travail sert de banc d’essai au projet, qui souhaiterait étendre cette expertise aux autres langues autochtones du Québec.

L’équipe a également établi une collaboration fructueuse avec le projet Nouvelle-France numérique, une équipe de recherche financée par le CRSH. Ce projet se concentre sur la transcription de manuscrits de l’époque de la Nouvelle-France au moyen d’un logiciel de transcription appelé Transkribus. Cette collaboration a donné accès à des documents anciens tels que les dictionnaires des pères Rasles (1691), Aubéry (1715) et de La Brosse (1760). Quelques membres du Projet Awikhiganisaskak ont reçu une formation sur Transkribus, et ont été invités à participer au comité de transcription.

L’octroi offert par le PRESE a permis d’établir les bases du projet et d’obtenir à l’automne 2021 une subvention de 220 000 $ de Patrimoine Canada pour poursuivre le travail.

Pour en savoir plus sur le Projet Awikhiganisaskak , consultez cet article.

Ce projet a reçu un soutien financier de 49 300 $ du PRESE, dans le cadre de l’appel de projets 2020.

On parle d'eux

Actualités